L’Australienne, Courtney Barnett, revient cette année avec un nouvel album « Tell me how you really feel ». Comme pour « Sometimes I sit and think, and sometimes i just sit » (2015),  l’écriture y est fluide et rythmée et le style contemplatif dans un mélange de pop et de garage rock. La jeune femme, discrète et nonchalante, continue ainsi son ascension, sans forcer, d’un air de rien.

D’une voix traînante, elle nous chante sa vision mélancolique et sarcastique (quoique humoristique) de la vie et de l’existence. Les titres des morceaux sont en eux-même évocateurs: « Crippling self-doubt and a general lack of confidence », « Walkin’ on eggshells », « City looks pretty »… On y retrouve des ballades aux airs de folks languissante. Derrière la modestie apparente de l’ensemble, l’artiste réalise un album engagé dans la narration de la vie quotidienne d’une trentenaire, imprégnée de la folk rock des années 60, en passant par le garage rock des années 70 et le punk des années 80, jusqu’au grunge des années 90.

Courtney Barnett se produira ce samedi 9 juin au Bataclan.