Gauthier Toux est un jeune pianiste français.  Avec le batteur Maxence Sibille et le contrebassiste Kenneth Dhal Knudsen, rencontrés durant ses études à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, il a monté un groupe de jazz qui a percé rapidement. Lauréat du Concours National de Jazz de la Défense, leur trio constitue l’une des plus grandes promesses européennes pour le jazz contemporain.

Empruntant au groupe israélien Avishai Cohen Trio ou au texan Robert Glasper, la musique des trois jazzmen possède un classicisme d’une précision chirurgicale tout en ménageant de vastes espaces pour les expérimentations.

Après avoir déjà sorti deux albums, « More than ever » une auto-production parue en 2015 et « Unexpected Things » sur le label NoMadMusic en 2016, le trio vient de publier son troisième opus début mai. Intitulé « Unexpected Thins », il mélange de nouvelles inspirations hip-hop et apporte une fraîcheur déconcertante.

Pour admirer le talent de ces jeunes artistes, rendez-vous au Duc des Lombards le lundi 28 mai.