Hier, Music Sounds Better Live était invité par l’équipe de Surprize à découvrir ce que le Weather Festival vous a réservé au fil de ces quatre jours électriques.

Si le projet du Weather Festival s’est réalisé à l’arrachée en seulement trois mois, l’attention n’en a pas moins été portée sur les moindres détails pour satisfaire le futur festivalier que vous êtes.
Entre autres : des accompagnateurs et des équipes vertes pour vous mener à bon port depuis le métro (empruntez la route de la Faluère !), le minimum d’attente dans la queue, un système de jetons pour se restaurer et s’abreuver au paroxysme de la chaleur et de l’euphorie, des toilettes sèches à gogo, et, comme le dit si bien Sam, un des organisateurs, la Weather City, espace dédié au pur «tchillaoute» entre deux sets.

On dirait que tout a été mis en œuvre pour vous mettre bien et ce en toute sécurité et respect environnemental. Environnemental, c’est-à-dire d’abord en harmonie avec les communes alentours ainsi qu’avec vous : rien n’a été laissé au hasard (études acoustiques, sûreté, accès PSH, etc.). Mais tout ça, « c’est normal » et la Weather a fait appel à d’autres prestataires comme le FESTIVAL TERRES DU SON pour préserver l’écosystème du bois de Vincennes – sans pour autant avoir la prétention d’être parfaitement écolo.

En bref, une belle pédagogie et de bonnes intentions qu’il nous tarde d’évaluer entre deux pas de danse… Car l’équipe de Surprize espère qu’en vous offrant 100.000m² de sons extatiques, vous le lui rendrez bien.

 

Affaire à suivre demain soir à l’Opening du Weather Festival.

 

Crédits photos : Mariana Jack