Après un concert au Bus Palladium mardi soir et avant un passage très attendu au Zénith jeudi soir, les membres de Thérapie Taxi faisaient une escale à la Boule Noire, lieu de leurs premiers exploits, dans leur fief de Pigalle. Les phénomènes de la french pop, révélés il y a maintenant près de 3 ans, ont désormais acquis un statut national.

Leur « Hit sale » lance en fanfare un concert qui s’annonce explosif. Le public est tout de suite plongé dans le bain et reprend avec entrain les paroles. Le groupe poursuit avec des morceaux extraits de la version deluxe de leur album « Hit Sale Xtra Cheese » tels que « Avec ta zouz » et « Bisous tendres ».

Emmené par ses deux leaders Adélaïde et Raphaël, le groupe démontre une belle capacité à enflammé la salle. Véritable bête de scène, Raph est un showman né, il semble se nourrir de l’énergie que lui procure la foule, et atteint partage sa bouteille avec la fosse. Adé est plus distante, s’adresse peu à la foule mais communie avec elle par sa passion et ses déhanchés violents. Le groupe semble avoir mûri depuis son passage à la Cigale en juin dernier.

Ralph annonce ensuite à la foule qu’un nouvel album est en préparation pour l’automne prochain. En teaser « Madame Claude » nous emballe avec son côté rock plus assumé, des paroles toujours extrêmement mordantes, et en bonus Ralph qui arbore un beau rouge à lèvres.

Le mercure grimpe, et on voit Adélaïde faire usage de son éventail à de multiples reprises. Ralph lui sort l’artillerie lourde et arrose copieusement la foule à l’aide d’un nerf dernière génération.

Ce qui fait la force de Therapie Taxi, ce sont ces paroles minimalistes couplées à des refrains entraînants et à des mélodies entêtantes, qui vous donnent envie de réécouter leurs chansons dès qu’elle se terminent.

Après l’inévitable « salope », beau moment de communion, le groupe nous réinterprète les 3 autres titres de son premier ep: le désabusé « Coma idyllique », le fantasque « Jean-Paul » et le fondateur « Pigalle » qui clôt avec brio un concert sauvage.