De son vrai nom William Rezé, Thylacine est depuis 2012 un des artistes faisant souffler un vent de fraîcheur sur l’electro français grâce à un éclectisme rare et une capacité à se réinventer à chaque morceau.

Thylacine, qui est aussi la seconde appellation du loup de Tasmanie, est un féru de voyage. Son premier album « Transsiberian » a été composé lors de son périple en Russie. Son nouvel opus « Roads – Vol. 1 » a été enregistré à bord d’un vieil Airstream de 1972 réaménagé en studio sur les routes de la pampa argentine. Sa musique s’inspire des rythmiques andines à base de percussions et de guitare.

Après s’être longtemps inspiré de sonorités orientales et notamment japonaise qui lui ont valu de nombreuse comparaison avec Fakear, la musique du natif d’Angers bifurque sur une nouvelle voie pour notre plus grand plaisir.

Rendez-vous à l’Olympia le 22 mai prochain. Envoûtement garanti au gré des pérégrinations du DJ français.